Quelles seront les nouveautés concernant le statut d'auto-entrepreneur cette
année? Après de nombreuses tergiversations, des modifications et autres
règlements ajoutés "à l'arrache", il est aujourd'hui difficile de
reconnaître le projet théorique de départ qui semblait si séduisant.
Beaucoup se demandent maintenant si ce statut réserve autant d'avantages que
promis.

De nombreuses dérives sont connues, notamment l'inscription d'employés en
tant qu'auto-entrepreneurs, les transformant en simples sous-traitants de
leur patron. Un rapport rendu public début février entendait lutter contre
ces dérives, mais force est de constater qu'à ce jour tout reste à faire.

D'un autre côté, l'obligation de déclarer un chiffre d'affaires au bout d'un
an et demie d'activité sous peine de radiation semble avoir été décidée à la
va-vite, sans véritable recul ni "prise de température" des principaux
concernés sur le terrain. Bref, il y a quelque chose d'empirique dans ce
statut qui n'est pas pour rassurer les auto-entrepreneurs en France, et les
belles promesses des débuts semblent peu à peu s'effriter. Les mois à venir
risquent d'être décisifs, les autorités devront communiquer clairement une
vision à long terme pour ce statut.