La boîte à outils de l'auto-entrepreneur

14 novembre 2018

Auto-entrepreneurs fleuristes face à la grande distribution

Un marché qui ne semble pas vraiment faiblir est la vente de fleurs en ligne. Que ce soit en France, en Suisse ou en Belgique, ils sont de plus en plus nombreux à passer commande sur des sites spécialisés plutôt que d'aller chez un fleuriste. Conscients de ce risque, de nombreux petits commerçants se sont alliés à ces mastodontes de la livraison florale. Pourtant, tout un secteur de ce marché est en train d'échapper à ces toutes petites entreprises: l'envoi de fleurs par la poste. En effet, on trouve de plus en plus de sociétés capables de conditionner leurs bouquets de façon à arriver à destination en bon état, sans avoir besoin de les livrer en personne. Sur ce segment de marché, le volume est primordial pour obtenir des prix plus bas de la part du producteur. Il faut également être bien rôdé en logistique, pour prévoir les stocks nécessaires à l'acheminement. Le client final est-il conscient de cette différence? "La perception du client est difficile à établir de façon définitive", estime David du site Daily-flowers, un site de livraison de fleurs utilisant le réseau postal suisse. "Quand tout va bien, les clients n'ont pas de questions. Toutefois, la logistique a ses avantages et ses inconvénients. Il arrive qu'un colis soit en retard pour des raisons indépendantes de notre volonté, et dans ce cas, des incompréhensions surviennent.". C'est pourquoi la société a décidé d'afficher clairement son mode de livraison sur son site internet. De nombreux autres sociétés ne sont pas aussi transparentes.

Pour Helmut Maier, chez 123Blumen Blumenversand, l'envoi floral par l'intermédiaire d'un fleuriste est un atout qu'ils mettent en avant, mais que les nouvelles générations ont plus de mal à percevoir. "Malheureusement, le métier de fleuriste tel qu'on la connu il y a quelques années est en train de disparaître. Pour ces artisans, il faut s'allier à la grande distribution ou aux sites de vente de fleurs pour espérer continuer". Parmi les points négatifs à relever de l'envoi floral par un fleuriste, ce sont les frais de livraison qui reviennent le plus souvent. Ils sont forcément plus élevés du fait de la remise en main propre - remise en mise propre qui est également une garantie de qualité, car il est préférable de se voir remettre des fleurs que d'ouvrir un paquet.


Posté par crypticcyco2 à 20:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 août 2018

Interviews d'auto-entrepreneurs: 123fleurs, fleuriste à Genève

Notre nouvelle série estivale donne la parole aux auto-entrepreneurs et aux petites entreprises. Cette semaine, Patrick Wittwer nous livre ses impressions sur son activité à travers son entreprise de livraison de fleurs à Genève.

Comment avez-vous débuté votre activité de fleuriste?

Patrick Wittwer: j'ai repris l'entreprise familiale, limitée au niveau local, et tenté de l'étendre au niveau national. J'ai toujours aidé ma famille dans leur petite entreprise, mais il est rapidement apparu qu'en tant que commerce locale, nous ne pouvions pas lutter contre la grande distribution. Il fallait réagir, et vite.

Quelles modifications avez-vous fait pour relancer votre activité?

Patrick Wittwer: au lieu de se battre contre d'autres fleuristes locaux, nous nous sommes associés au travers d'une association de commerçants locaux. Ensuite, nous avons fait appel à une société de création de site web à Genève pour moderniser notre offre, et vendre nos bouquets en ligne. En parallèle, nous avons améliorer notre présence sous Google pour que nos clients nous trouvent plus facilement.

Où vous voyez-vous dans 10 ans?

Patrick Wittwer: nous allons tenter de solidier notre présence au niveau national à travers l'association suisse des fleuristes donc nous sommes membres. Dans un second temps, nous ouvrirons une solution e-commerce intégrée à notre magasin de fleurs en ligne.

Posté par crypticcyco2 à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 septembre 2017

Etre auto-entrepreneur dans le domaine de la Santé

Cas de figure assez atypique, les professions de la santé sont également ouvertes aux auto-entrepreneurs. Celles-ci se limitent tout de fois à 4 professions bien définies:

  1. Psychologue
  2. Psychomotricien
  3. Ergothérapeute
  4. Diététicien


Pour tous les autres professionnels de la santé, ce régime n'est accessible que pour une activité secondaire. On se rend compte ces dernières années que de nombreux médecins ont une seconde activité sous ce régime.

En Suisse, le monde de la médecine est régit différemment et ne peut pas appliquer ces règles. Le statut d'auto-entrepreneur n'existe pas, appelé "indépendant" (Raison individuelle).

Ces prochaines semaines, nous enquêterons sur la meilleure manière de débuter une activité secondaire d'auto-entrepreneur et limiter les frais d'activités pour les professionnels de la médecine.

Vincent Bettschart, chirurgien FMH

Posté par crypticcyco2 à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 août 2017

Revue de presse de l'auto-entreprenariat, août 2017

Nous sommes le 19 août 2017, voici les principales nouvelles de l'auto-entreprenariat en France

Comment je suis devenu auto-enrepreneur
L'histoire passionnante de Yann Mallégol, passé de chômeur à auto-entrepreneur.

Comment les salariés deviennent des "auto-entrepreneurs"
L'un des effets pervers du nouveau statut est le glissement forcé de salariés vers l'indépendence, des changements initiés par certains chefs d'entreprise peu scrupuleux. Une nouveauté en France mais une vieille histoire outre-Atlantique.

La part des auto-entrepreneurs en France
Ce statut particulier en France couvre des réalités particulières mais occupe désormais une place majeure dans notre paysage économique, en bien et parfois en mal.

Un statut incompris
Un statut important, un moteur pour l'économie, mais aussi beaucoup d'incompréhensions et parfois de désillusions pour les particuliers qui se lancent à l'aveugle. Claude Dozoul crée une ligne d'aide gratuite.

Posté par crypticcyco2 à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2013

Débuter en auto-entreprenariat : Lyon

Pour cette nouvelle série estivale, nous tenterons de donner des conseils et astuces pour tous les auto-entrepreneurs qui souhaitent se lancer dans les principales villes de France, en citant les principales institutions nécessaires au bon démarrage de votre activité, qu'il s'agisse de la location d'un bureau, de l'enregistrement d'une adresse postale ou simplement de s'inscrire au registre du commerce. Cependant, il peut être nécessaire de se faire seconder par un juriste, tant le statut d'auto-entrepreneur a changé ces dernières années, afin de ne pas se retrouver un pied du mur dès le lancement de son entreprise.


Commençons avec Lyon, deuxième ville de France, que je connais pour y avoir vécu 8 ans. C'est une place économique très dynamique notamment dans le secteur immobilier, qui se démarque de Paris par certains avantages notamment en ce qui concerne la qualité de vie.

  • Greffe du Tribunal de Lyon :

    De nombreuses informations juridiques et pratiques, l'accès au registre du commerce et bien d'autres. Un site indispensable pour ses démarches administratives

  • Location de bureaux à Lyon

    Le réseau Aasbuilding de centres d'affaires est une bonne adresse au coeur de Lyon pour louer un bureau de façon mensuelle ou annuelle, de bénéficier de services d'adressage ou administratifs. Proche de la gare Part-Dieu.

  • CCI de Lyon

    Inscription, modification ou radiation, tous les formulaires officiels nécessaires.

  • Offres d'emploi

    Pour des missions ponctuelles pour auto-entrepreneur.

  • CMA Lyon

    La chambre des Métiers et de l'Artisanat à Lyon propose des informations et des formations dédiées aux auto-entrepreneurs.


La semaine prochaine, nous nous pencherons sur une autre ville de France, avant d'effectuer un comparatif pour voir quelle région économique est la plus avantageuse en ce qui concerne les taxes, l'immobilier ou la gestion administrative.

Posté par crypticcyco2 à 13:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2013

La gestion informatique pour les petites structures

Lorsqu'on est auto-entrepreneur ou à la tête d'une petite structure de quelques personnes, il est parfois difficile de pouvoir investir dans un réseau informatique réduit. De par leurs coûts, les solutions présentes sur le marché ne correspondent pas vraiment à un budget équilibré.

Les plus débrouillards arriveront à bricoler eux-mêmes quelque chose, même si ce sont plutôt des exceptions. Toutefois, un réseau stable qui permette de gérer plusieurs activités de l'entreprise reste indispensable: il y a aussi la problématiqu des sauvegardes qui doit absolument être prise en compte. Voici donc 2 solutions pour ces 2 cas de figure:

  1. Créer un réseau local

    Un guide pas à pas pour connecter deux machines ou plus, avec des astuces au niveau hardware et software pour arriver à gérer les connections facilement.

  2. Logiciel gestion de projet

    Un programme simple d'utilisation qui s'adapte bien à tout type de structure, de la plus petite à la plus grande. Plusieurs options permettent également de greffer d'autres modules plus avancés. C'est sans doute le choix le plus judicieux pour celles et ceux qui ne maîtrisent pas forcément l'informatique.

Posté par crypticcyco2 à 10:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2013

Baisse de la création d'auto-entreprises en mars et avril 2013

Le statut d'auto-entrepreneur, même s'il continue à représenter plus de 50% des nouvelles entreprises en France, tend à s'essoufler en ce mois d'avril 2013. Selon les chiffres de l'Institut national de la statistique et des études économiques, la création d'auto-entreprises à baissé de près de 3% en mars et de 1.3% en avril.

Le climat économique ainsi que les récentes mesures ayant rendu ce statut moins attractif expliquent largement ce repli, même si c'est l'ensemble des créations d'entreprises qui sont touchées en France.

Posté par crypticcyco2 à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2013

Augmentation des cotisations pour les auto-entrepreneurs

Statut fortement chahuté ces dernières années, l'auto-entreprenariat français est devenu un triste exemple d'une innovation tuée dans l'oeuf, dont il ne reste pas grand-chose des quelques avantages initiaux.

Ce tableau résume assez bien la moyenne des hausses par secteur. A ce rythme, je ne vois pas beaucoup de vocations se former autour de ce statut ces prochaines années, tant il y a de freins à l'activité.

Pour des revenus de départ modestes, il faudra s'armer de courage pour persévérer, avec comme objectif final un changement de statut, vu que les petites structures que ce régime était censé encouragées risquent de voir leurs maigres revenus fondre comme neige au soleil.

Bref, avec en prime de nouvelles pénalités en cas de retard, on tue la création de richesse dans l'oeuf, le gouvernement ne semble pas voir d'intérêt à permettre à des personnes de pouvoir au moins subvenir aux besoins de leur famille grâce à leur entreprise (car c'est l'objectif pour beaucoup, on reste loin de la création d'emplois supplémentaires)... si une entreprise plus grande peut se permettre ces charges en grinçant des dents, les plus petites voient leur survie menacée.

Posté par crypticcyco2 à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 janvier 2013

Quel type de bureau choisir pour un auto-entrepreneur?

Malgré les difficultés actuelles, le statut d'auto-entrepreneur reste d'actualité. Parfois, il est difficile d'opérer directement depuis la maison, c'est pourquoi certains entrepreneurs se tournent vers la location de bureaux externe.

Quels sont les points les plus importants lors de la sélection d'un prestataire?

  • Propose-t-il un équipement adéquat en termes de communications?
  • Quel type de facturation est proposé (mois, année, forfait...)?
  • Quelles autres entreprises travaillent dans ce centre?
  • Possibilités d'obtenir un service d'adressage ou de traitement du courrier postal?
  • Situation en ville, proximité des centres économiques
  • Délai de résilisation

De manière générale, il faut étudier chaque proposition, car les méthodes de facturation sont très variables, tout comme la qualité de l'équipement des bureaux, ainsi que les services complémentaires que votre entreprise pourrait trouver utile.

Posté par crypticcyco2 à 11:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 novembre 2012

Projet de loi pour limiter la durée du statut d'auto-entrepreneur

Après de nombreuses turbulences dans le monde des auto-entrepreneurs, une nouvelle étape pourrait bientôt être franchie avec un nouveau projet de loi déposé par l'UMP: limiter le régime d'auto-entrepreneur à 18 mois.

Ce projet de loi déposé à l'assemblée nationale (texte complet) pourrait achever de tuer l'attractivité d'un statut qui a connu un grand succès depuis son lancement. Il y a de quoi s'interroger si à gauche comme à droite, tous semblent déterminés à vouloir diminuer l'attrait d'un statut qui a bénéficié avant tout à de petites structures françaises. Faire marcher l'économie, n'est-ce pas commencer au bas de l'échelle pour permettre à chacun de générer des richesses voire de l'emploi au niveau des collectivités?

Les ennemis de ce régime sont décidément nombreux en France.... affaire à suivre.

 

Posté par crypticcyco2 à 22:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]